La « DEUCHE » : quand Citroën créé l’adorable 2CV !

L’histoire de la 2CV était au départ plein de rebondissements. Au début du projet se trouvaient les frères Michelin, Édouard et André, qui lancèrent une enquête dans toute la France au début des années 1920 pour savoir quelle voiture devait être accessible à tous.

La création du 2CV 

Pour concrétiser son rêve, il a fait appel aux services d’André Lefebvre en tant qu’ingénieur et de Flaminio Bertoni, en tant que styliste. Cette équipe donnera naissance à l’un des plus grands mythes automobiles du siècle, la 2CV de Citroën. Un projet de propulsion qui a reçu la désignation PV ou le code de petite voiture aura un véhicule minimum marqué TPV ou un très petit véhicule. Citroën a une humeur créative. Il  donne carte blanche au projet TPV, qui reçoit constamment des idées de plus en plus originales et souvent convaincantes. Pour le cadre, il testera des tubes en aluminium, des caissons en alliage léger soudés, une plateforme en bois collé. Pour carrosserie, tôle laminée, tôle ondulée pour renfort sans pesée, châssis en duralumin en acier inoxydable recouvert de toile cirée.

La guerre Condamnée le 2CV

En 1939, lorsque le quarante-neuvième prototype viable est finalement apparu, Pierre Boulanger a ordonné la production d’une présérie de 250 TPV, mais quelques semaines plus tard, c’était la Seconde Guerre mondiale. Les études ont repris en secret, une guerre prévoyant une longue période de mesures d’austérité et de restrictions de toutes sortes, l’économie d’usage reste une priorité et l’économie de production. Pour revenir à la plate-forme de l’armoire et au corps en tôle emboutie, un moteur refroidi par air et une 4e vitesse sont nécessaires. La suspension allie interaction latérale et balais pour chaque roue, le frein principal s’applique également à l’essieu arrière comme l’équipement qu’il civilise. Le 2CV de Citroën reçoit un deuxième phare, un démarreur électrique et des sièges conventionnels.

Salon de l’Auto de Paris et Première sortie au public du 2CV

Bien que toutes les options techniques n’aient pas encore été confirmées, en 1948, la décision a été prise de la présenter au 35e Salon de l’auto et de la moto en octobre. Les foules ont afflué pour explorer cette 2CV de Citroën. Trois voitures se trouvaient dans les tribunes en face des tribunes en face de la Régie Renault. Le stand de Citroën n’était pas le premier endroit visité par le président Auriol lors de l’inauguration du Mondial de l’Automobile de Paris et il était particulièrement intéressé par la Traction Avant de Javel, et cette petite voiture grise ne vous inspirait pas trop. Dans les tribunes, 3 voitures sont encore couvertes lorsque le président arrive.

Quelle voiture acheter pour commencer une collection ?
Ferrari 250 GTO : la plus mythique Ferrari développée pour la course !